Exhortations pour l’année 2019

Le 7 janvier 2019 par dans Etudes Bibliques

A la fin de l’année 2018, pendant l’invitation à nous mettre à part pendant trois jours, nous avons reçu plusieurs exhortations qui sont comme un appel à entrer dans l’année 2019 avec le désir de vivre pleinement l’évangile, d’être littéralement imprégné de la vie de Jésus tout au long de notre existence et chaque jour que le Seigneur fera pour nous. 

J’aimerais vous rappeler ici la mission que l’esprit saint a déposé dans le cœur de plusieurs personnes comme pour signifier notre entrée dans cette nouvelle année avec des résolutions que nous aurons à incarner et à manifester avec vérité.

Je résume ces missions et je les déclinerai sans consacrer nécessairement trop de temps afin d’imprimer le souvenir de cette matinée dans nos pensées afin que notre pensée rejoigne celle de Christ.

Commençons par résumer ces sept exhortations pour entrer dans l’année 2019 tels des marqueurs qui jalonneront nos engagements et avec ce souci qui doit être le notre de ne pas nous cantonner à de belles paroles. Nous sommes bel et bien appelés à mettre en pratique, car le Seigneur entend que notre foi soit une obéissance, une obéissance réelle condition sine qua none pour refléter la dimension de Christ dans nos vies.

La première recommandation pour l’année 2019 reste identique à celle de tous les messages reçus en 2018 et qui nous invitaient à refléter Christ dans nos vies, la seconde c’est de nous aimer les uns et les autres, la troisième c’est d’aimer ton prochain, non pas celui qui te ressemble, le proche mais bien le prochain, celui qui n’est pas comme toi. La quatrième recommandation c’est de prier sans cesse. La cinquième concerne notre sanctification, c’est de te mettre à part corps âme, esprit en sanctifiant profondément le nom de Jésus dans ta vie.  La sixième c’est de publier son nom, le confesser sans honte sans honte aucune, la septième sois toi-même un disciple pour que tu sois propre à son service en obéissant à ce commandement fais des disciples.

La première exhortation :

Reflétons Christ :

2 corinthiens 3 Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit.

 Nous le savons tous dès que nos regards se détournent de Christ, l’obscurité s’introduit dans nos cœurs. C’est seulement lorsque notre œil est « en bon état » (Luc 11 : 34) loin des convoitises, des tentations que nous offre le monde, que notre cœur sera pleinement en mesure de le refléter ?  Nous sommes ainsi chaque jour, intimement convoqués à vivre dans l’intimité avec Christ.

Recevons la lumière de Christ et débutons notre journée en l’associant puis en l’invitant à nous habiter pleinement avec sa parole. Avec ce mot d’ordre que ta volonté soit faite, non la mienne, mais la tienne Seigneur…

Christ doit être la seule personne, objet de mon affection, ce qui ne signifie pas que nous n’avons pas à aimer notre proche et notre prochain, mais si vous souhaitez aimer, du véritable amour, alors il nous faut commencer par aimer Christ pour lui être semblable.

 Si Christ est bien celui qui captive nos cœurs, nous aurons à la fois la paix et la puissance – la paix pour la conscience et la puissance qui gouverne tout notre être.

En contemplant en aimant Jésus c’est son image qui se reflétera d’une manière pratique dans notre vie.

Souvenez-vous mes amis que le reflet de Christ dans notre vie est la manifestation de l’évangile ! Dans le monde, beaucoup pratiquent une religion, mais bien peu, hélas, le véritable évangile ! Pourquoi cela ? Tout simplement parce qu’il n’y a pas de vraie communion avec Christ, pas de véritable amour pour Lui ; trop souvent on ne recherche Christ que pour être sauvé, mais recevoir Christ dans sa vie, c’est accepter de le refléter dans le monde, dans la cité où nous avons été placés.

Mais hélas quand nous nous occupons du monde, de mondanité, de ses plaisirs, de sa politique ou de sa religion, nous nous affaiblissons spirituellement, nous affaiblissons le message de l’évangile – ces choses-là ne manifestent pas Christ !

La deuxième exhortation :

Aimons-nous les uns et les autres :

1 Jean 4 : Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres ; car l’amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour.…

Or ce commandement ne nous invite pas à déclarer publiquement un « je vous aime mes frères et sœurs », non ce commandement est une mise en pratique, ce qui importe, est que nous devenions exemplaires dans cette capacité à aimer son frère et sa sœur. Prêt à renoncer à ta volonté, pour être au service de celui qui est dans la souffrance, la peine, la maladie, l’isolement et qui est membre de ton corps : l’église. Il nous faut comprendre cette dimension, quand un membre souffre c’est le corps qui souffre, quand un membre est dans la peine c’est le corps qui est dans la peine. L’évangile de Christ, nous invite à le refléter, or Christ nous invite à le refléter au travers de son corps. Ainsi nous sommes invités autant que cela est possible à porter le fardeau, à soulager, à consoler, à dépanner, à faire un mile avec son frère (l’aider par exemple à se rendre à un rendez-vous, à se déplacer…). Jean 13 : 35 A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres.

L’amour véritable mes amis sera toujours l’expression de la foi vécue, c’est l’accomplissement de la loi, mais l’amour est une invitation à vivre pleinement la loi or sans obéissance aux commandements de Dieu, c’est-à-dire tu aimeras nous serons juste confrontés à une forme d’incohérence de futilité, de mirage, l’amour sans mise en pratique n’est pas l’amour.  Cependant si nous faisons seulement ce qui est ordonné par peur, par crainte, par soumission, par conformisme religieux, ce n’est pas non plus l’amour. L’amour mes frères et sœurs, c’est un acte libre mais qui ressort de l’appel à aimer sans conditions, sans réserve son frère et sa sœur.  

La troisième exhortation :

Aime ton prochain :

Je vous lis et ne donnerai aucun commentaire sur ce texte que j’ai reçu hier matin dans ce cabinet médical où j’accompagnais une petite sœur en Christ…. Cette parole de Jésus est si puissante, qu’elle est pour moi un mot d’ordre … Ecoutons donc Jésus parler à notre cœur !

Luc 6 :27-36 27 « Mais je vous dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, 28 bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient. 29 « A qui te frappe sur une joue, présente encore l’autre. A qui te prend ton manteau, ne refuse pas non plus ta tunique. 30 A quiconque te demande, donne, et à qui te prend ton bien, ne le réclame pas. 31 Et comme vous voulez que les hommes agissent envers vous, agissez de même envers eux. 32 « Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance vous en a-t-on ? Car les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment. 33 Et si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quelle reconnaissance vous en a-t-on ? Les pécheurs eux-mêmes en font autant. 34 Et si vous prêtez à ceux dont vous espérez qu’ils vous rendent, quelle reconnaissance vous en a-t-on ? Même des pécheurs prêtent aux pécheurs pour qu’on leur rende l’équivalent. 35 Mais aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Alors votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, car il est bon, lui, pour les ingrats et les méchants. 36 « Soyez généreux comme votre Père est généreux. –

La quatrième exhortation :

Priez sans cesse :

1 Thessaloniciens 5…16 Soyez toujours joyeux.  Priez sans cesse. Rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ.…

La bible rapporte que le prophète Daniel priait plusieurs fois par jour à genoux, il priait et louait Dieu… La prière et la louange à notre Dieu, voilà ce que le Seigneur attend de nous dans notre quotidien, non la prière comme un rituel, comme une obligation, mais comme l’expression d’hommes et de femmes désireux de communier constamment avec le Seigneur, d’associer le Seigneur dans toutes leurs entreprises. Le Seigneur aime ses enfants quand dès le matin nous lui confions notre journée, les instants que nous allons vivre, quand dès le soir, nous lui confions aussi notre sommeil, la nuit de nos proches.

Dans Éphésiens 6 : 18 il nous est recommandé de faire en tout temps des prières, toutes sortes de prières, j’aime d’ailleurs l’expression en tout temps, il n’y a pas un moment précis pour prier, nous sommes libres de le prier y compris dans notre quotidien, à tout heure, toutes sortes, il n’y a ni dimension minutée, ni de dimension contenue dans la prière, la prière n’est ni enfermée dans le nombre, ni dans les moments, ni même dans un format.

La prière c’est avant tout s’adresser à Dieu, la prière peut être intérieure comme s’exprimer à voix haute, à genoux ou dans son fauteuil, debout ou allongé, la prière peut être une forme d’intercession ou de supplication, d’adoration ou méditative, ainsi faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints.  C’est notre esprit qui loue prie Dieu, nous soumettons notre être, nous lui imposons le silence à notre chair avec ses envies, ses désirs, son désir de passer à autres choses. Nous avons été empressés de prier en Eglise, de nous joindre à chaque occasion, lorsque nous nous rassemblons avant le culte, en semaine dans les groupes de prières qui se sont formés dans l’église, mais également le Vendredi ou plusieurs ici vont l’adorer.

La cinquième exhortation :

Sanctifiez-vous :

1 Thessaloniciens 4 : 7 Car Dieu ne nous a pas appelés à l’impureté, mais à la sanctification. 1 Pierre 1 : 14-16 Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l’ignorance.  Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite,

C’est un thème que nous développerons cette année. Mais d’ores et déjà, la sanctification nous concerne tous, car c’est une invitation à se conformer à Christ. L’esprit saint nous invite à nous laisser transformer radicalement par son action en nous. Cependant ne te préoccupe pas de la sanctification de ton frère, mais préoccupe-toi, toi de te conformer à Christ, d’être exemplaire, d’être pur et sans tâches, Dieu ne te demande pas d’aller dépouiller la paille dans l’œil de ses frères et sœurs mais bien de soigner ta conduite intérieure afin que ta conduite soit inspirante pour d’autres.

Sans la sanctification dans notre vie, personne ne verra le Seigneur. Hébreux 12 : 14 14 Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur.

La perfection est la qualité de Dieu lui-même : Dieu est parfait dans toute sa nature. Sa sainteté, sa justice, sa bonté, sa miséricorde, sa patience, sa compassion, son amour. Il n’y a point de ténèbres dans le Seigneur. Il n’y a point de ténèbres dans le Seigneur alors qu’il n’en soit pas ainsi dans notre propre vie, pas de part d’ombre, une vie cachée ou double, un mensonge honteux que nous voulons dérober à la face de Dieu en nous cachant bien souvent dans la dénonciation des péchés des autres, la collecte des pailles dans l’œil de ses frères et sœurs, c’est une grande expertise chez bon nombre de légalistes chrétiens. Cette année 2019, sanctifions-nous, purifions notre cœur, laissons à notre œil le soin de laisser la lumière entrer pour éclairer toutes les parts d’ombre de notre vie. Engageons-nous dans la sanctification corps, âme, cœur et esprit et toutes les dimensions qui sont associées la sexualité, les passions, l’affection charnelle, les tentations spirituelles, celles plus occultes et sur ce point confions notre sort entre les mains de notre seigneur plutôt que dans les horoscopes …

La sixième exhortation :

Publions son nom :

Matthieu 10-32 : C’est pourquoi, quiconque me confessera devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon Père qui est dans les cieux.

Comme pour la prière, prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non. Il y a comme une urgence de partager la bonne nouvelle, la bonne nouvelle n’est pas pour les chrétiens mais bien pour ceux qui ne connaissent pas Christ. Le seigneur n’invite aucun d’entre nous à prêcher la bonne nouvelle auprès de ceux qui connaissent la bonne nouvelle et la mettent déjà en pratique, nous sommes plutôt poussés à aller vers ceux du dehors pour partager la bonne nouvelle et à vivre pleinement la vie de Christ en nous. Manifestons cette bonne nouvelle en reflétant Jésus, en imposant les mains auprès des malades afin qu’ils soient guéris, en imposant les mains auprès de ceux dont l’esprit est tourmenté afin de chasser les démons, en ensemençant la vie de Christ auprès de tous ceux qui nous écoutent et nous voient vivre. Que le Seigneur inspire la manière dont vous témoignerez sa grâce auprès de ceux qui ne le connaissent pas, annoncez cette bonne nouvelle à votre famille, vos voisins, vos collègues, vos amis, n’ayez pas honte de les conduire à l’église afin qu’ils voient la mise en pratique de l’amour inconditionnel. 

Enfin La septième exhortation :

Faites des disciples :

Galates 3 :27 vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ.

Ouvrez vos maisons, pour que vos maisons deviennent des lieux qui engendrent la semence de vie, afin que tous goûtent à la bonté de Dieu. Faites de vos maisons, des lieux de vie, des lieux hospitaliers des havres de paix, des toits ou celui qui vient sent que ce lieu est un lieu ressource un abri dans la tempête. Que votre maison soit habitée par un évangile authentiquement vécu, cette maison, c’est d’abord votre cœur généreux, disponible, bienveillant, à l’écoute de l’esprit pour enseigner, dire la bonté de Dieu auprès de quiconque accueillera Jésus comme le seigneur et le sauveur de sa vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *